Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Patrick Béguinel

Patrick Béguinel

des textes courts, des chroniques, des nouvelles : mon univers...


Toucher le soleil

Publié par Patrick Béguinel sur 22 Septembre 2016, 08:05am

Toucher le soleil

Extrait d'une de mes nouvelles...

Nous avions décidé de toucher le soleil et rien ne pourrait nous empêcher de réussir. Nous avions décidé cela un soir, ensemble, alors que nous étions parfaitement clean, ni shootés, ni bourrés. Si vous nous aviez interrogé individuellement, aucun de nous n'aurait été capable de vous dire pourquoi nous avions choisis cet objectif en particulier plutôt qu'un autre . En revanche, nous aurions tous répondu la même chose quant aux motivations qui nous animaient, celles de changer le cours de nos vies insipides.

Nous avions tous eu des enfances normales, pas trop pourries, à l'exception de Fred qui avait pas mal morflé. De la même façon, c'était le seul à n'être pas issu de la classe dite moyenne.. Pour les quatre autres, rien de bien original. Soit des parents jamais, ou très rarement, présents, soit des parents au chômage. Les premiers étaient trop occupés à trimer pendant des heures pour une bouffe de mauvaise qualité pendant que les autres restaient affalés dans leur canapé à longueur de journée, en maugréant sur leur vie de merde sans chercher pour autant une autre voie. Dans les deux cas, nous étions livrés à nous même.

Nos perspectives d'avenir, plus qu'incertaines, étaient un fardeau que nous trimballions dans nos sac à dos tous les jours, sur le chemin du lycée. Quoi qu'on essayât à l'époque, nous n'arrivions pas à nous en défaire et cela nous collait à la peau, nous filait la nausée pendant des jours, des semaines, des mois entiers. Quand un jour un gars de la bande proposa un truc d'enfer pour nous permettre de sortir de la torpeur de nos vies minables, nous avons tous dit oui.

Nous décidâmes tous que nous allions toucher le soleil. C'était venu comme ça, collégialement. Nous avions décidé, pour tuer le temps, de rester sobre, histoire de pointer bien haut notre majeur face à la société qui prônait, depuis longtemps déjà, la défonce systématique. On en avait ras le bol de suivre toujours le mouvement, on voulait s'affranchir de tous ça, et réapprendre à rêver, à réfléchir par nous même.

Alors, Arthur nous balança la grenade :

« On arrête les conneries, on reste clean un mois ! A partir de maintenant, plus d'alcool, ni de drogues, juste nous contre les autres! »

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents